Une partie du trésor de la cathédrale de Merseburg est retournée à la cathédrale impériale

"Les clipspe est une pièce d'exposition qui donne vie à l'histoire", a déclaré Roland Trampe, collaborateur de la maison de vente aux enchères Künker, lors de la remise d'une falaise en argent datant de 1547, aujourd'hui dans le cloître de la cathédrale de Merseburg.

Dans le cadre de la réformeEn 1546/47, une confrontation militaire ouverte eut lieu entre l'empereur et les princes d'Empire catholiques d'une part et les princes d'Empire protestants d'autre part. Le duc Moritz de Saxe, lui-même prince impérial protestant, exécuta sur ordre de l'empereur la sentence impériale à l'encontre de son cousin protestant, l'électeur Jean-Frédéric de Saxe.

Face à cette menace de guerre, le chapitre de la cathédrale de Merseburg, présidé par un évêque protestant et un administrateur, a estimé que le trésor de la cathédrale était en danger. On s'empressa donc de le faire transférer à Leipzig, sous la protection du prince protecteur, le duc Moritz de Saxe. Pendant la guerre, Leipzig fut assiégée par les troupes du prince-électeur, qui se retirèrent toutefois au bout de trois semaines sans succès. Les troupes du duc Moritz qui se trouvaient dans la ville durent alors être payées et des mutineries ouvertes éclatèrent. Le duc Moritz fit alors fondre le trésor de la cathédrale de Merseburg entreposé à Leipzig et le fit monnayer dans la cave de l'hôtel de ville de Leipzig. Pour ce faire, les métaux précieux furent séparés et transformés en plaques. Sur celles-ci, on découpait à l'aide de ciseaux des pièces grossières, généralement en forme de losange, qui étaient frappées d'un seul côté. Ces pièces sont appelées "écailles". Le poinçon original, fabriqué par le graveur de poinçons Steffan Steinbehr, s'est conservé. au musée de l'histoire de la ville de Leipzig. La fabrication des pièces de monnaie s'est déroulée dans des délais très serrés. Néanmoins, des informations précises ont été conservées sur le volume des valeurs métalliques monnayées. Ainsi, environ deux kilogrammes et demi d'or fin ont pu être obtenus.

Le trésor de la cathédrale de Merseburg était irrémédiablement perdu, même si le chapitre était intervenu à plusieurs reprises auprès du duc Moritz. Pour couronner le tout, les pièces du trésor de la cathédrale qui étaient restées à Merseburg, pour la plupart de grande taille, avaient été pillées. Les troupes du prince-électeur, en route pour Leipzig, avaient occupé la ville épiscopale de Merseburg et emporté une partie du trésor qui s'y trouvait encore. Celles-ci ont également été monnayées. Après ces événements guerriers, le trésor de la cathédrale de Merseburg n'était plus que l'ombre de lui-même. Les écueils monnayés ont été dispersés loin dans l'empire par la composition hétéroclite de l'armée de mercenaires.

xRemise de la falaise à gauche Markus Cottin à droite Roland Trampe Cathédrale de Merseburg Cathédrale unifiée
(Markus Cottin, directeur des archives et de la bibliothèque du couvent de Merseburg, et Roland Trampe, collaborateur de la maison de vente aux enchères Künker, lors de la remise de la falaise le 25 août 2022)

Grâce à une information privée, les United Domstifter ont pu acheter une telle pince de secours en argent pour un thaler datant de 1547 lors d'une vente aux enchères organisée par la maison Künker à Osnabrück. L'objet était estimé à 1000 euros, mais n'a été adjugé qu'après une petite bataille d'enchères. La somme de 5250 euros a pu être réunie grâce à l'aide de donateurs, notamment la famille Eißner de Merseburg, mais surtout la maison de vente elle-même. Roland Trampe, collaborateur de la maison de ventes aux enchères Künker : "Notre chef senior, Fritz Rudolf Künker, a été informé de l'importance de la clochette de secours en argent pour le trésor de la cathédrale de Merseburg et s'est immédiatement déclaré prêt à soutenir l'achat de cette pièce pour les fondations unies de la cathédrale à hauteur de 2500 euros. Cela correspond aux traditions de notre maison de vente aux enchères, car nous avons déjà soutenu par le passé de nombreux musées dans les nouveaux Länder et à Berlin et nous considérons qu'il est de notre devoir de nous impliquer dans le retour de pièces importantes dans les musées respectifs".

"La cathédrale de Merseburg reçoit ainsi un objet pour ses collections, qui peut raconter de manière impressionnante le destin du trésor de la cathédrale à l'époque de la Réforme. Avec les restes conservés du trésor de la cathédrale de Merseburg, la falaise sera désormais exposée de manière permanente dans la salle du trésor de l'enclave sud de Merseburg", a souligné Markus Cottin, le directeur des archives de l'abbaye de Merseburg.

Les Domstifter réunis remercient chaleureusement toutes les personnes impliquées et se réjouissent de l'enrichissement culturel du paysage historique du sud de la Saxe-Anhalt qui résulte de cette acquisition.

Bouton de défilement vers le haut
FR
Aller au contenu principal