Défis

Préserver par ses propres moyens

En préservant et en transmettant leur riche patrimoine culturel, les Domstifter réunis assument de nombreuses tâches sociales dans le domaine de la promotion de la culture et de l'éducation. Les activités de la fondation sont toutefois financées en grande partie par des fonds propres. Le budget de la fondation bénéficie également de subventions des pouvoirs publics, mais pas de parts de l'impôt ecclésiastique. Étant donné que la majeure partie des biens monnayables a déjà été perdue dans des emprunts de guerre forcés pendant la Première Guerre mondiale et suite à l'inflation, le budget de la fondation doit être renouvelé chaque année. Outre les faibles recettes provenant des biens immobiliers et des locations, les revenus du tourisme (entrées, magasins de la cathédrale) représentent déjà plus des deux tiers des revenus annuels.

Chaque don compte

Le budget de la fondation, généré de manière autonome, ne met à disposition que les moyens nécessaires aux principaux frais courants. Les multiples projets des Domstifter réunis, notamment dans le domaine de la conservation architecturale de leurs églises cathédrales médiévales exceptionnelles, nécessitent un multiple de leurs propres revenus annuels. La fondation ne peut réunir ces fonds supplémentaires que grâce au soutien de nombreux mécènes et donateurs privés. Outre les grands projets qui doivent être soutenus par des partenaires solides, les Domstifter réunis s'efforcent également d'obtenir des dons et des parrainages pour la conservation d'objets individuels tels que des objets d'art ou des manuscrits précieux.