La fondation du chapitre des cathédrales

La préservation de l’héritage culturel grâce à ses propres ressources ?

Avec la préservation et la transmission de son riche héritage culturel, la fondation du chapitre des cathédrales remplit de nombreuses missions sociales dans le domaine de la promotion de la culture et de l’éducation. Les activités de la fondation sont financées exclusivement par ses propres fonds. Pour son budget, la fondation ne bénéficie d’aucune subvention des pouvoirs publics ni d’aucun revenu provenant des taxes ecclésiastiques. Vu que la plus grande partie du patrimoine financier a été perdu dans des emprunts forcés réalisés durant la Première Guerre mondiale et suite à l’inflation, le budget de la fondation doit chaque année être à nouveau généré. Outre les faibles revenus des biens fonds et de l’affermage, les recettes provenant du tourisme (billets d’entrée, boutiques des cathédrales) représentent plus des deux tiers des revenus annuels de la fondation.

Chaque don compte

Le budget généré par la fondation sert uniquement à couvrir les dépenses courantes les plus importantes. Les multiples projets de la fondation du chapitre des cathédrales, notamment les projets d’entretien et de conservation de ses prodigieuses cathédrales médiévales, nécessitent un montant très largement supérieur à ses revenus annuels. La fondation ne peut réunir ces fonds supplémentaires que grâce au soutien de nombreux mécènes et donateurs privés. Outre le soutien de partenaires solides pour les projets de grande envergure, la fondation du chapitre des cathédrales s’efforce également de mobiliser des dons et de trouver des parrainages pour la préservation d’objets tels que les objets d’art et les manuscrits précieux.