Fondateurs de la cathédrale unie

Les origines des cathédrales unies remontent au 10e siècle, lorsque l'empereur Otton le Grand et ses successeurs ont fait de la région d'Allemagne centrale située entre l'Unstrut, la Saale, le Harz et l'Elbe le cœur de leur royauté, créant ainsi l'un des paysages culturels les plus importants d'Europe. En 968, les deux évêchés de Merseburg et de Zeitz ont été fondés selon les plans d'Otton le Grand. 

Alors que le diocèse de Merseburg a été refondé en 1004 par l'empereur Henri II après une courte interruption, l'évêque de Zeitz et son chapitre se sont installés en 1028 dans le nouveau siège épiscopal de Naumburg. La même année, une collégiale fut installée dans la vénérable cathédrale de Zeitz. Ces trois institutions ecclésiastiques importantes du Moyen Age (cathédrale de Merseburg, cathédrale de Naumburg, collégiale de Zeitz), auxquelles s'ajoutèrent aux 16ème et 17ème siècles les deux fonds du trésor de l'église de Zeitz et de la procuration de Zeitz, perdurèrent jusqu'au 20ème siècle en tant qu'institutions individuelles formellement indépendantes. 

Préserver une tradition vieille de 1 000 ans

Lorsque les conséquences économiques désastreuses de la Première Guerre mondiale et l'effondrement de l'État prussien menacèrent à nouveau l'existence des différentes institutions, une profonde transformation juridique eut lieu en 1935 pour en faire des fondations de droit public sous une administration commune à Naumburg et sous un seul organe de surveillance : le Chapitre unifié de la cathédrale. 

Aujourd'hui, la préservation du riche héritage culturel et la promotion des réalisations sociales actuelles sont les lignes directrices du travail de la fondation.